Collex-Bossy

Menu
La campagne aux portes de Genève

Se protéger contre les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont dotées de poils urticants qui peuvent poser des problèmes pour la santé en irritant les muqueuses ou la peau et provoquer d'importantes démangeaisons, voire des troubles plus sévères. Elles se reconnaissent facilement à leur comportement colonial : elles se déplacent à la queue leu leu, formant un ruban de chenilles hérissées de longs poils. Il faut éviter tout contact direct avec ces larves ou leur nid. Ces insectes, qui peuvent s'établir à proximité des espaces urbanisés, doivent être détruits notamment en privilégiant la lutte biologique ou en incinérant les nids.

Dans la lutte contre ce parasite, quatre solutions sont prédominantes et adaptées en Suisse :

  1. L’échenillage qui est une intervention mécanique sur l’arbre, aisément utilisé à faible hauteur mais qui devient très rapidement du travail à faire exécuter par des spécialistes.
  2. La pose d’écopièges, appréciés tant pour limiter le coût de l'échenillage que pour les grands arbres où l'accès aux nids n'est pas  praticable.
  3. La pose de pièges à phéromone (dès le début du printemps).
  4. Les prédateurs (voir le document "Oiseaux et Processionnaires")